mercredi 12 décembre 2007

MQB aka Machine qui Blogue - LINK'S CROSSBOW TRAINING - Virtua Cop Featuring Link !

C’est vraiment sans regrets que je me suis lancé dans Zelda Crossbow Training. Bon, c’est clairement pas un jeu hardcore gamer, même si clairement, la chasse au score ou encore le challenge assez élevé sur certaines missions pourrait laisser penser le contraire. Petit avertissement à l'attention des défenseurs (tout à fait légitimes) de la bonne cause Next-Gen.

C’est assez frais, ça shoote de partout et mine de rien c’est très technique. Il y’a plusieurs types de mission. Du simple tir au pigeon sur cibles à l’attaque d’un campement ennemi, en passant par la défense de tel ou tel lieu. Contrairement à ce que je pensais, on est quand même assez loin d’un simple tir au pigeon, dont le rôle aurait été d’accompagner un accessoire destiné à bien d’autres choses. Crossbow Training est vraiment plaisant à jouer et à découvrir. On se prend facilement au jeu, et tout de suite nos vieilles habitudes de gamer élevé à l'ancienne ressurgissent quand il s'agit de faire péter les scores.
Graphiquement, pas de surprise, c’est le moteur de Twilight Princess, qui tourne en 50hz, 60hz ou encore en scan progressif. Rien de révolutionnaire de ce côté-ci. Mais l'essentiel c'est aussi (et surtout) le Wii Zapper.

Le presque light-gun est de très bonne facture, ça sent l’accessoire officiel à plein nez ! Le plastique est très légèrement granuleux (un peu comme celui des manettes SNES, N64 ou GC). L’ensemble est composé de plusieurs pièces tenues ensemble par les fameuses vis triwing. Tout ça respire la solidité et honnêtement, c'est ce que l’on attendait d’un tel accessoire.
La mise en place de la wiimote et du Nunchuk prend quelques minutes, il faut coincer le nunchuk à l’arrière, enlever un cache, enrouler le câble qui relie le nunchuk à la wiimote entre deux ergots prévus à cet effet, faire ressortir le câble, remettre le cache. Enfin, on place la wiimote qui se bloque avec une sorte de gâchette grise, et on branche le câble du nunchuk. Mine de rien, le tout se fixe parfaitement bien. Une fois en place, ça bouge pas d’un poil.

Niveau prise en main, c’est un peu serré. La distance entre les deux mains est assez faible, et procure rapidement une certaine gêne qui s'estompe rapidement avec l’habitude. Le maniement est par contre plutôt très intuitif, aucune latence entre l’action sur la gâchette et le résultat à l’écran, on a tous les boutons les plus utiles à porté de doigts, Bouton Z pour le zoom, et aussi et surtout la gâchette (qui actionne par contact direct le bouton B de la remote), outil de votre sombre vengeance ou de ce que vous voudrez.

L'ensemble jeu + accessoire permet de nous faire vivre, une aventure qui vaut clairement le détour pour tous les fans de Super Scope (SNES), et de jeux de tir bien foutus. Les plus grands fans de Zelda seront déçus, de ne pas trouver une sorte de quête parallèle à TP dont le gameplay serait axé sur le tir et l’utilisation du nouvel accessoire de la Wii. Au final, on se retrouve avec un accessoire au top, et un jeu qui se révèle un peu plus immersif que ce que l’on pouvait penser. Du tout bon, pour peu que l’on veuille se mettre au tir sur la Wii dans les meilleures conditions possibles. A bon entendeur.

Aucun commentaire: