dimanche 6 juillet 2008

MQB aka Machine qui Blogue - JAPAN EXPO 08 - Go Nagai !!!!!!!!!!

Si la vie était un salon, elle serait colorée, joyeuse, enjouée. Ça serait une fête permanente, un monde de l'enfance protégé de tout ce qui nous rend adulte. Une sorte de grande fête foraine au pays de Neverland remplie de gamins qui ont oublié de grandir. Un endroit plein d'insouciance qui cacherait derrière ses grandes vitres modernes les frayeurs du vampire qui nous consume dehors. C'est cela aussi Japan Expo. Une ode au gigantisme, un fond de verre rempli du doux sirop à la fraise que l'on ne veut pas diluer. Un concentré sucré et acidulé de notre rêve japonais.

A la Verlaine ; « Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant », d'un endroit où je pourrais dire en silence, voilà ce que je suis, voilà ce que j'aime. Et les autres me diraient « Nous n'allons pas te juger, nous sommes comme toi ».

J'ai encore dans ma tête, les allées bruyantes, les sourires, les adultes turbulents qui courent partout à la moindre petite étincelle, dès que leur série fétiche matérialisée sous la forme d'une figurine, d'un CD ou encore d'une affiche leur fait de l'oeil. C'est cela aussi Japan Expo, une boutique géante où l'on trouve des babioles, des choses que l'on pense essentielles et qui seront futiles dans quelques semaines.

Sur le pavé d'une route menant à la cité d'émeraude, tous les personnages ont repris vie. Des déguisements, des armures de chevaliers et des samurais qui nous protègeront peut-être un jour si les démons crèvent la coquille fragile de notre dimension.

Et au delà de tout, ce qui fait de Japan Expo, un endroit si particulier, c'est les petits moments qui restent gravés dans notre cœur de passionnés. Un grand auteur qui se fait attendre. Fébril sur une chaise entouré de fans du personnage qui va se présenter à nous. Plongé dans une partie de SPACE INVADERS, métaphore du combat d'Actarus contre les envahisseurs, j'entends des applaudissements, les gens se lèvent, à peine le temps d'éteindre ma console portable, il est là ! Standing Ovation !! Gentlemans, please welcome Mr Gô Nagaï ! Le papa de goldorak est devant mes yeux. Le cœur bat à 200, l'homme par qui tout est arrivé en France à travers son oeuvre phare est devant moi. 25 ans après avoir vu le géant de fer aux cornes jaunes se battre contres les robots extra-terrestres. Whaow !

Arigatô Nagaï Gô san !

Photo : Go Nagai, 2008

Aucun commentaire: