lundi 18 juillet 2011

MQB aka Machine qui Blogue - L'HISTOIRE DE NINTENDO VOLUME 3 - FAMICOM / NES - Référence absolue !

De retour pour la critique d'un ouvrage qui a pris une sacrée place dans ma collection de publications dédiées à l'histoire des jeux vidéo. Ouais, une "fucking"sacrée place.
Juillet 2008, le premier volume de l'Histoire de Nintendo paraît aux éditions Pix'n Love. Son auteur, Florent Gorges avait déjà prouvé ses qualités de rédacteur au sein de la revue GameFan, mais cet ouvrage est pour lui l'occasion de démontrer qu'il est aussi un historien éclairé de la firme de Kyoto.


Ce premier volume surprend par la qualité de son contenu et la quantité incroyable d'informations et d’anecdotes inédites. Le genre d'ouvrage qui devient une référence, au delà du fait que tout a semble t-il était dit sur l'histoire de Nintendo sur internet. Le souci, c'est que le web regorge bien souvent de légendes urbaines et d'affabulations d'internautes en plein fantasme quand il s'agit de l'histoire du jeu vidéo. Pourtant, Florent Gorges s'est donné pour mission de vérifier ses informations, d'aller fouiner dans les archives de la presse internationale et d'obtenir des interviews des gens qui ont vécu et fait l'histoire de Nintendo. Un travail qui paie en terme de crédibilité, de légitimité et qui rend ces ouvrages indispensables.


En septembre 2009, le volume 2 de cette saga consacré cette fois-ci aux célèbres Game & Watch fait encore une fois office de référence. Le sujet est bien moins connu, et à ce titre, l'auteur nous prend au dépourvu avec des informations inédites et une quantité incroyable d’anecdotes passionnantes. Le genre de bouquin qu'on ne lâche pas, si tant est que l'on souhaite élargir sa culture vidéo ludique. Au delà du lien historique lié au sujet du livre, Florent Gorges nous (ra)conte surtout les détails d'un défi technique et d'une invention. Celle de ces jouets qu'on trimbalait dans les cours de récréation et qui nous ont fait découvrir les joies du "jeu vidéo portatif". Mais ce qui passionne encore plus, c'est ce qui transpire entre les lignes. Le génie, l'astuce et l'étincelle qui caractérisent les créateurs de chez Nintendo, Gunpei Yokoi en tête.
Dès lors que l’auteur a annoncé que le volume 3 de sa saga serait consacré à la Famicom / NES, c'est tout la communauté du retro-gaming qui a retenu son souffle.

Non pas que l'auteur avait encore quelque chose à prouver, mais que le sujet était difficile à appréhender tant les informations et les sites consacrés à cette console phénomène sont nombreux. L'attente fut longue car nombre de passionnés de jeux rétros portent la Famicom dans leur coeur. Beaucoup d'entre nous sont entrés de plein pied dans ce monde du divertissement vidéo ludique par la grande porte de la NES. On y avait un peu touché avec des consoles qui proposait des variantes de PONG, puis avec l'Atari VCS 2600, mais la NES c'était quand même autre chose. De nombreux titres sont devenus légendaires (Zelda, Super Mario Bros., Megaman (Rockman), ...) et c'était une sacrée révolution, en terme d'amusement.

La couverture alternative du volume 3 aux  éditions Pix'n Love

C'est donc le 20 avril 2011 que l'attente a pris fin. L'ouvrage arrive dans de nombreuses boites aux lettres, et le soir même ce sont des centaines de lecteurs qui feuillettent  de leurs petits doigts fébriles l'ouvrage tant désiré. A première vue, l'auteur ne déçoit pas. Ce 3ème volume de l'Histoire de Nintendo est encore une fois richement illustré, et l'envie de se plonger dans la passionnante histoire de la Famicom n'en est que décuplée.

On croyait avoir tout lu ou presque sur l'épopée de cette console, et pourtant l'ouvrage de Florent Gorges remet sacrément les pendules à l'heure. Il rétablit des vérités, corrige certaines idées reçues et consacre une grande place de son livre à des informations totalement inédites. Par exemple, on savait que Nintendo avait choisi RICOH pour le CPU de sa console, et lui avait imposé des conditions tarifaires drastiques en échange de la promesse d'une commande importante de composants. Ce que l'on ne savait pas, c'est à quel point ce fameux CPU a été optimisé pour le jeu, et à quel point le choix du MOS 6502 était difficile face à l'évidence d'un Zilog Z80. Encore un exemple ? Le choix des couleurs de la Famicom. Pour beaucoup, le rouge et le blanc de la robe de la 8-bits de Nintendo au japon ont été dictés par des contraintes économiques. On a entendu dire ou lu que c'étaient soit disant les couleurs les moins chères de plastique. Certes, il y'a une part de vérité dans cette histoire, mais ce que l'on ne savait pas, c'est que le patron de Nintendo, Hiroshi Yamauchi voulaient aussi ses couleurs parce que les paquets de cigarettes qu'il fumait étaient rouge et blanc. Comme il trouvait que ce choix de couleurs avaient de l'allure, il a demandé des couleurs proches pour sa future Famicom. Et ce n'est que 2 anecdotes parmi tant d'autres.
Pour le reste, c'est tout aussi accrocheur. Ainsi pour la première fois dans ce genre d'ouvrage, une place est faite à l'histoire de la NES en Europe et surtout en France. On y apprend quantité de choses insolites quant aux aléas de la distribution de la console dans notre beau pays ou encore à la création de Nintendo France et du Club Nintendo. Qu'y a t-il encore à dire sur ce 3ème volume de l'Histoire de Nintendo ? Si ce n'est déjà fait, je vous conseille de l'acheter sans hésiter. Posséder une NES avec quelques jeux est une chose, mais lire son histoire, racontée par Florent Gorges en est une autre toute aussi importante. Vous qui avez connu ce bloc rectangulaire gris, cette boite magique qui était connectée à la télé et qui a égayé vos mercredis ou dimanches après-midis, cet ouvrage est aussi fait pour vous. C'est même une évidence.

Au final, ce que l'on retient de la saga Nintendo et aussi de ce troisième volume c'est aussi la vision d'un homme à la tête de Nintendo. Un redoutable animal au sens aiguisés, à l'affût des tendances et prêt à prendre des risques pour donner vie à sa vision. Car au delà des faits, cette Histoire de Nintendo, c'est aussi l'histoire de Hiroshi Yamauchi, président de Nintendo de 1949 à 2002, et des hommes qui l'ont entouré. Je parle bien évidement de Gunpei Yokoi, Masayuki Uemara, Genyo Takeda et d'un nom que vous connaissez plus certainement, Shigeru Miyamoto. Cette histoire de Nintendo est en passe de devenir une référence en terme de contenu et Florent Gorges a d'ores et déjà annoncé le volume 4 consacré au Game Boy. On a hâte de lire ça.



Références :

Si certains ouvrages viendraient à être épuisés, ils sont aussi disponibles dans les magasins FNAC, Micromania et certains magasins indépendants de jeux vidéo. Si vous travaillez dans une médiathèque, ces ouvrages seraient un excellent choix pour agrémenter vos sections 794.8 !


Et si vous voulez en savoir plus sur le catalogue de la NES / FAMICOM, vous pouvez toujours lire La Bible Nintendo aux éditions Pix'n Love.

A très bientôt, Space Cowboys.

2 commentaires:

Johann a dit…

J'ai le n°1 de l'histoire de nintendo, c'est bien fichu, ça vaut bien 30€.

Peter PESCARI a dit…

On est d'accord, même si cette accumulation de photos de jouet fait ressembler rapidement le recueil à un catalogue de jouets Nintendo. C'est pas forcément un mal.

Si tu es fan ou curieux de connaître l'histoire de la NES / FAMICOM, le volume 3 de cette fabuleuse saga est quasi obligatoire ;-)