mercredi 17 août 2011

[Chroniques de l'air du temps] - Thème de société - "Bougez avec la poste !" (suite et fin)

Pour compléter et achever cette diatribe, certes très subjective sur LA POSTE, je tiens à préciser un peu mon mécontentement, dans une majorité je n'accable pas le personnel qui fait au mieux avec les moyens qu'ont leur accorde. J'accable surtout la direction, ces gens qui voyant l'étendu des dégâts ne semblent pas faire autre chose que de regarder quand LA POSTE deviendra rentable. Le clients qui en grande majorité n'ont que cette alternative pour envoyer leur courrier et leur colis, sont de fait pris en otage par l'organisation catastrophique de l'entreprise. On ne compte plus les aberrations tant au niveau des bureaux de poste qu'au niveau de la distribution du courrier. Il m'est aussi obligatoire d'ajouter ici un commentaire qu'un facteur m'a fait ainsi que ma réponse.:
"(...)étant facteur pour encore 2 semaines, je peux t'assurer qu'il ne serrai pas gérable de distribuer le courrier et les colis a partir de mon vélo jaune. Le problème reste a mon avis, le même que dans beaucoup de boites: le manque d'effectif. En tout cas la carte de ton père m'a fais sourire."
Ma réponse qui nuançait un peu plus mes propos sur la précédente chronique de l'air du temps dont le sujet était
LA POSTE.
"Ce que je dénonce au delà de tout, c'est qu'on a pris un service qui marchait plutôt bien (même si effectivement, ça coûtait très cher à entretenir), pour le vendre à droite et à gauche.
Faire des profits, c'est obligatoire pour une société privée, mais au détriment du service proposé, moi je dis non ! Je sais qu'il y'a une baisse d'effectif, avec en parallèle une augmentation des postes intérimaires saisonniers pour qui "Qualité de Service" ne veut rien dire. La Poste d'aujourd'hui c'est une aberration, ils se servent d'une organisation dépassée, avec des moyens humains dépassés. Il faut tout repenser, remettre le client au milieu de la réflexion, et réorganiser de façon drastique.
Le problème, c'est que ça va pas plaire à tout le monde. D'un côté un dinosaure qui peine à s'adapter à l'époque et de l'autre, des employés qui ont perdus la foi. La dimension humaine et sociale de la poste sera toujours un frein à son amélioration !"
Pour terminé là-dessus et aussi arrêter d'accabler une entreprise comme LA POSTE, je souhaite quand même vous laisser en compagnie d'une photo que j'ai prise aujourd'hui dans le hall de mon immeuble. Ça se passe en 2011 mes amis dans un pays civilisé (ou presque).

Je ne mets bien-sûr pas tous les facteurs dans le même sac, mais avouez quand même que celui qui s'occupe de ma tournée est un idiot fini !
Sur ce, je vous laisse en paix, amis lecteurs et à très bientôt.

5 commentaires:

Dr CIB 278 a dit…

Le problème de la Poste, c'est qu'elle est encore en situation de monopole.
Ce qui explique: 1 la médiocrité du service, 2 les tarifs très élevés et 3 le mépris généralisé du client en cas de problème "si vous n'êtes pas content, vous n'avez qu'à aller voir ailleurs. ah, c'est bête, vous ne pouvez pas !"
Le facteur qui résume ça à un manque de personnel me fait bien rire. Le problème est structurel, si tu mets 1000 personnes dans une structure à l'organisation chaotique, elle pourrait tout à fait se révéler moins efficace qu'une seule personne dans une structure à l'organisation ultra-optimisée.

Moto de l'espace a dit…

Le problème de la Poste est le même que ceux qu'a connu FT dans sa période de pré-privatisation (et on voit ce que ça donne aujourd'hui).

Il y a tout un tas de personnes hautement placées à La Poste / dans L’État qui ont tout intérêt à ce que les gens râlent contre la qualité d'un service public (encore une fois) afin de faciliter le transfert vers la privatisation tant demandée par notre chère UE...
Regardez comment est gérée la politique commerciale de la Poste depuis quelques temps : les tarifs augmentent, les services se diversifient pour le pire et rarement le meilleur, elle tourne en sous-effectif & cumule les fermeture des petits bureaux en rase campagne = la poste fonctionne déjà comme un entreprise privée ! (sauf qu'en ce moment on a ni le beurre ni l'argent du beurre).

Le jour où cela arrivera pour de bon, et même si c'est certainement l'état qui en restera actionnaire majoritaire, elle sera prête à l'usage et les personnes citées ci-dessus seront les premières à se voir proposer des actions et à voir l'argent des nouveaux bénéfices passer directement sur leur compte bancaire privé. On peut donc légitimement se poser la question de savoir s'il n'y a pas un sabotage volontaire de La Poste au niveau de ses décisionnaires ?

@Dr CIB 278 > La poste est faussement en situation de monopole à ce que je sache tu peux envoyer ton courrier par FedEx, UPS, DHL, Chronopost etc si ça te chante. Pour avoir beaucoup bossé avec les 2 premiers je peux te dire qu'ils ne sont vraiment pas meilleur, ni moins bien, mais souvent plus cher que La Poste. Et comme tu le dis si bien c'est au niveau organisation que ça se passe mal chez La Poste (donc décisionnaire, cela étaye ma petite théorie ci-dessus).

Mais je reprends l'exemple de l'ouverture des marchés avec la téléphonie et des FAI plus particulièrement et dites-moi en quoi c'est mieux aujourd'hui : tous alignés implicitement aux mêmes tarifs, services plus nombreux mais tout aussi exécrables (ex : j'habite en province, j'ai une Freebox HD qui ne marche pas car j'ai un débit trop faible... à quoi bon me la proposer alors? pourtant je paye le même prix qu'un Parisien... ce à quoi on me réponds "c'est pas notre faute M., c'est vos lignes"), relation client minable... personnel qui sait à peine s'exprimer en français... politique du pot de fer contre le pot de terre, je continue ?

Bref ce service n'est pas vital, même si communiquer est très important à notre époque, mais il ne faut pas oublier non plus la SNCF, EDF-GDF, les services des eaux… et il faut voir ce qui se passe actuellement avec le Pôle Emploi qui est détruit à petit feu au profit des boites d’intérim et surtout je n'ose imaginer ce que donnera une telle approche "commerciale" sur notre système de santé…

Le pire dans tout ça, c'est que nous sommes les payeurs, et qu'au moment de la privatisation de ces organismes, nos impôts ne baisseront pas (là au moins ce serait intéressant) mais les tarifs eux augmenteront.

Enfin, "Just my 2 cents" quoi.
Pour ta photo, là c'est vraiment de la bêtise profonde ;)

jamma a dit…

La poste me fait aussi de plus en plus flipper. rare son les avis de passage de nos jours. le facteur arrive a deviner que tu est absent sans se présenter chez toi....

Ryusennin a dit…

Et encore, le colis est arrivé (bon gré mal gré) dans la boite !

Chez moi (Paris 14), le livreur ne fait même plus semblant de passer. Il se contente d'un laconique "livré BAL" et disparait dans le soleil couchant avec mon paquet sous le bras...

Bienvenue au Sarkozystan !

Peter PESCARI a dit…

Merci à tous de vos commentaires qui ne font que confirmer ce que beaucoup pensent et aussi et malheureusement subissent au jour le jour.

Pourquoi dans cette situation où la vente par correspondance explose La Poste continue à travailler dans le mauvais sens ?

Comme beaucoup de choses en ce moment, on marche véritablement sur la tête. Et le pire c'est que même en allant jusqu'au médiateur on a pas réellement gain de cause. Enfin si une sorte de justice de façade histoire quand même de dire que le service après-vente fonctionne bien. Mais bon quand un colis de 1Kg avec un objet qui coûte 150€ se perd et qu'on nous rembourse joyeusement 23€/Kg, c'est du n'importe quoi. Et dans les bureaux de Poste on va essayer de vous vendre des assurances, et des services qui ont final se révèlent inutiles dans 99% des cas.

Ce que j'aimerai un jour voir une société de transport et de logistique de proximité comprendre que le service à la livraison et l'éthique de la satisfaction maximale du destinataire (et de l'expéditeur s'entend) doit être une priorité !